S'identifier

Bulletin 9 - Équilibrer son temps professionnel et personnel

Un bon équilibre de temps, non seulement rend la vie plus agréable pour soi et sa famille, mais est aussi un gage d’une meilleure productivité.

Nous ne sommes pas tous égaux devant la possibilité de mener une vie équilibrée.

  • Certains métiers s’y prêtes plus que d’autres.
  • Les mesures sociales en vigueur chez l’employeur sont plus ou moins propices : organismes gouvernementaux, grandes entreprises, PME, professions libérales…
  • La situation familiale : monoparental, conjoint(e) prêt à partager les tâches familiales. Proximité des parents, beaux-parents et autres membres des deux familles pour les couples.
  • La situation financière qui permet (ou non) d’obtenir de l’aide rémunérée : nounou à domicile, aide-ménagère.

Quelques conseils pour mieux équilibrer sa vie professionnelle et personnelle :

  1. Se fixer des objectifs (réalistes) professionnels et personnels.  Objectifs professionnels de : production, amélioration et formation.Objectifs personnels : santé, vie familiale, financiers (viser graduellement une plus grande autonomie), loisirs.
  2. Des exemples sont présentés dans la rubrique Trucs & Astuces.
  3. Savoir prioriser ses tâches et activités (voir le programme «Optimisez votre temps avec la méthode Gamonnet »).
  4. Apprendre à limiter ses besoins, ses envies, ses achats. Ne pas se laisser distraire par toutes les sollicitations auxquelles nous sommes exposés.
  5. Voir s’il est possible de réduire le temps de transport (qui peut représenter pour certains 3 à 4 heures par jour, comme je l’entends souvent lors de mes sessions de formations ou conférences).
  6. S’informer des programmes offerts par l’employeur : horaires flexibles,  semaine de travail concentrée sur 4 jours, périodes sabbatiques après un cumul d’heures travaillées.
  7. Convaincre son employeur ou manager qu’en adoptant le télétravail une ou deux fois par semaine, vous serez beaucoup plus productif(ve).
  8. Planifier le partage des tâches avec son conjoint avec des règles claires et respectées. En faire un véritable travail d’équipe.
  9. Réduire le nombre d’activités tant professionnelles que personnelles auxquelles on voudrait participer. Beaucoup de loisirs semblent séduisants, mais s’ils nécessitent l’achat et l’entretien d’équipements, des horaires rigides, des déplacements pendant le week-end, ces loisirs deviennent un autre travail en soi.
  10. Avoir des équipements ménagers modernes pour réduire le temps consacré aux tâches ménagères.
  11. S’entraider avec ses voisins et les membres de sa famille : tondre le gazon, congeler les plats que l’on cuisine pour en faire bénéficier ses proches ou amis, garde des enfants, surveillance de la résidence pendant les absences prolongées.
  12. Adapter les cycles de son travail à sa vie personnelle. Limiter les déplacements quand les enfants sont jeunes. Accompagner son conjoint pour certains déplacements quand les enfants sont plus grands.
  13. Quand sa situation financière est plus solide, négocier avec son employeur une réduction de ses heures de travail (si cela est possible dans l’entreprise).
  14. Se poser périodiquement la question : Est-ce réellement important pour moi, pour la famille ? Est-ce une valeur à laquelle je tiens vraiment ? Suis-je prêt à accorder plus de temps à ce qui est le plus important pour moi (nous)?
  15. Envisager de travailler à son compte en autant que ce soit un travail moins exigeant même s’il génère des revenus moindres. Ce n’est pas accessible pour tout le monde mais cela permet une grande liberté (en autant qu’on est bien organisé et discipliné).
Inscription au bulletin
Conseils de l'Expert
Prochaines formations
publiques